Sur la base des contrats signés avec la Commission européenne, le Luxembourg disposera à terme de plus de 2,2 millions de doses de vaccins. Dont 86.000 sont confirmées assure le ministère de la Santé.

Combien de doses de vaccins et quand parviendront-elles au Luxembourg ? Plutôt que de laisser en suspens la question à laquelle RTL a tenté de répondre ce vendredi par extrapolation, le ministère de la Santé a préféré jouer la transparence en cette fin de semaine.

"Nerf de la guerre" menée contre la pandémie de Covid-19, le stock des doses de vaccins "continue à augmenter de manière progressive", assure le ministère de la Santé via communiqué.

Après avoir démarré avec 9.700 doses de vaccin BioNTech/Pfizer fin décembre, les stocks de vaccins se sont étoffés en ce début de semaine de 1.200 vaccins Moderna et de 4.875 doses supplémentaires de BioNTech/Pfizer. Sans oublier la perspective de l’autorisation par l'Agence européenne du médicament de mise sur le marché possible du vaccin d’AstraZeneca à la fin à la fin janvier.

Le "déploiement de la campagne vaccinale du Luxembourg se poursuit sur une bonne dynamique", explique le ministère de la Santé et le Haut-Commissariat à la protection nationale qui travaillent de concert au sein d'un groupe de travail dédié à la stratégie vaccinale nationale. Parmi les différents volets, celui de "l’approvisionnement est au centre des efforts de ce groupe de travail qui assure le lien avec le comité de pilotage "vaccins COVID" de la Commission européenne et les fabricants de vaccins".

Les contrats déjà conclus par la Commission européenne prévoient que le Luxembourg recevra au total plus de 2,22 millions de doses de vaccins (tous fabricants confondus) pour vacciner 1.251.256 résidents et frontaliers.

RTL

© SIP

Les allocations reprises dans ce premier tableau résumant les doses vaccinales prévues pour le Luxembourg "n’ont qu’un caractère théorique. Les allocations définitives seront annoncées par les fabricants au moment de l’autorisation conditionnelle accordée par l’Agence européenne des médicaments (EMA), cela sur base des capacités de livraison et de production qui existent au moment donné", souligne bien le ministère.

Un second tableau montre les allocations déjà livrées au Grand-Duché à ce jour et attendues jusque fin mars 2021

RTL

© SIP

Les allocations reprises dans ce second tableau "sont susceptibles d’être ajustées de semaine en semaine selon les capacités de production des fabricants", prévient également le ministère.