Quel est l'impact de la crise Covid sur le secteur Horeca? C'était une des questions - demandée par le CSV - à l'ordre du jour de la Commission parlementaire des Classes moyennes et du Tourisme, mercredi.

Lex Delles, le ministre des Classes moyennes et du Tourisme, a fait le point devant les députés, sans toutefois parvenir à contenter le CSV.

Le ministre a résumé la dernière entrevue avec l'Horesca et a fait le point des aides financières qui avaient déjà été versées.

Pour le secteur Horeca, il s'agit de 64 millions d'euros, comme l'a confirmé la présidente de la Commission, la députée libérale Simone Beissel.

64 millions d'aides et le secteur est malgré tout en train d'étouffer, prévient le député CSV Marc Spautz, qui prévoit de premières fermetures définitives d'entreprises.

"Il y a là des entreprises qui ont payé des salaires, ce mois-ci encore, mais elles ne savent pas comment elle paieront encore quelque-chose le mois prochain. Elles doivent pourtant avancer ces salaires et ça, ce n'est pas possible ainsi. C'est la même chose avec la TVA, où ils sont en retard, ces gens doivent payer leur TVA, et toutes les autres factures, où au début, il avait toujours été dit qu'on serait accommodant. Nous n'allons pas nous calmer et nous aimerions qu'une solution soit trouvée avec le secteur. On ne peut pas abandonner ces entreprises à leur sort, parce qu'elles n'ont pas fermé volontairement, elles ont été contraintes de fermer."

Marc Spautz a une nouvelle fois souligné qu'il semble surtout y avoir un problème au niveau du chômage partiel, un sujet qu'il souhaite aborder jeudi en séance de la Commission du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale.

Nouvelle aide pour les indépendants

Une nouvelle aide à destination des indépendants devrait être votée au cours de la dernière semaine de janvier. Il s'agit du projet de loi 7745, qui prévoit une indemnité de, respectivement 3.000, 3.500 et 4.000 euros, en fonction du montant cotisé en tant qu'indépendant. Le cercle de ceux qui pourront bénéficier de cette aide, va être élargi, explique Simone Beissel.

"Vous vous rappelez qu'au début, tout le secteur médical et paramédical était exclu de ces aides, parce que la ministre de la Santé avait proposé que les gens de ce secteur puissent aider à la Santé via des CDD. Tous ces contrats ont à présent expiré et c'est pourquoi ils sont maintenant aussi éligibles à ces aides. Ensuite nous avons regardé qui pouvait encore être concerné, par exemple les entraîneurs, les pédagogues, les vétérinaires."

Des artistes pourront aussi obtenir cette aide sous certaines conditions. Simone Beissel compte recevoir l'avis du Conseil d'Etat la semaine prochaine. Elle précise encore que les formulaires sont déjà en cours d'élaboration au ministère des Classes moyennes, afin que les personnes concernées puissent demander cette indemnité aussitôt que la loi entrera en vigueur.