L'index TomTom Traffic fournit des informations détaillées sur le niveau de congestion routière dans les villes et des données de trafic historique sur toute l'année.

En 2020, le trafic routier a connu un recul spectaculaire provoqué par la crise sanitaire. Et il n'y a pas qu'à Luxembourg-Ville qu'il y a eu moins d'embouteillages.

Selon les statistiques de TomTom, en 2020, le niveau de congestion s'est élevé à 25% sur le territoire de la Ville de Luxembourg, c'est environ 11% de moins qu'en 2019. Le jeudi 27 février 2020, c'était tout au début de la pandémie, est le jour de l'année où la capitale a connu le trafic routier le plus important, avec une congestion de 79%.

Le mois le moins encombré de l'année 2020 dans la capitale a été le mois d'avril avec un niveau de congestion de 7%. A l'époque le pays était encore confiné. Le mois de janvier a été le plus encombré l'an dernier (35%).

Le site fournit également le nombre d'heures perdues par an par les automobilistes dans les embouteillages aux heures de pointe à Luxembourg-Ville: 105 heures, soit 4 jours et 9 heures. Ce sont là les chiffres pour 2020 et si cela semble beaucoup, ce sont quand même 2 jours et 10 heures de moins qu'en 2019.

En ce qui concerne le temps perdu aux heures de pointe par trajet, il était plus important le matin que le soir. Il était en moyenne de 15 minutes par trajet de 30 minutes le matin et de 13 minutes le soir.

La pire heure de pointe a été, en 2020, celle entre 8h00 et 9h00 le mardi. Circuler après 9h00 le mardi pourrait faire gagner jusqu'à 5 heures par an pour un trajet de 30 minutes.

Au classement international établi par TomTom, Luxembourg-Ville arrive à la 106e place avec un taux de congestion de 25%. Moscou est en tête avec un taux de 54%. La ville la mieux classée, c'est-à-dire la moins engorgée est Greensboro-High Point aux Etats-Unis avec un taux de congestion de 7%.

Plus d'informations sur la page d'accueil officielle de TomTom!