Si les campagnes de vaccination ont débuté fin décembre en Europe, tous les pays n'ont pas démarré au même rythme. Où en est le Luxembourg aujourd'hui?

Après avoir démarré en trombe le 28 décembre avec la vaccination de 1.251 employés du secteur de la santé en trois jours, où en est la campagne luxembourgeoise?

Près d'un mois après, au mardi 26 janvier, le Luxembourg a vacciné 8.280 personnes, dont 1.245 ont reçu leur deuxième dose du vaccin. Selon les calculs de RTL 5minutes, et sans tenir compte du fait que certaines personnes déjà vaccinées sont frontalières mais employées dans le secteur de la santé au Luxembourg, cela signifie qu'environ 1,32% de la population a été vaccinée.

Avec ce taux de vaccination, le Luxembourg se situe actuellement en retrait par rapport à ses voisins européens. L'Allemagne approche des 2% de vaccination, la France et la Belgique sont autour des 1,8%. Toutefois, la stratégie du Luxembourg se veut prudente et n'implique pas de vacciner à tour de bras à court terme.

RTL

Le Luxembourg l'a promis: la deuxième dose du vaccin sera garantie pour ceux déjà vaccinés. / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Lundi soir, Xavier Bettel et Paulette Lenert ont réaffirmé leur volonté de garantir la deuxième injection. "Certains pays ont déjà utilisé leurs doses et ne sont pas sûrs de pouvoir administrer la deuxième aux premières personnes vaccinées dans les temps impartis. C'est pour cela que le Luxembourg n'est pas bien classé, mais nous maintenons notre stratégie" a déclaré Xavier Bettel. Le Luxembourg choisit donc de ne pas rentrer dans la course aux chiffres et préfère s'assurer de disposer d'un stock de vaccin suffisant.

Signe que le Grand-Duché a sûrement fait le bon choix, la France a finalement écarté mardi le prolongement du délai d'injection entre les deux doses. Le ministre de la Santé Olivier Véran, en dépit de l'avis des autorités sanitaires, a finalement avancé faire "le choix de la sécurité des données validées" en maintenant le délai à "trois ou quatre semaines" plutôt que de l'élargir à six semaines.

QUELLE SUITE POUR LA VACCINATION?

Lundi soir, le Premier ministre et la ministre de la Santé ont annoncé que l'extension de la vaccination pourrait avoir lieu vers la fin du mois de mars, à condition que les livraisons des fournisseurs le permettent.

Après la première phase, en cours et réservée aux employés du secteur de la santé, la deuxième phase permettra de vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, qu'elles soient bien portantes ou non. La priorité ira toutefois aux plus âgés. "En parallèle, les résidents hautement vulnérables, sans limitation d’âge, seront également éligibles à être vaccinés" a fait savoir le ministère de la Santé.

Mardi, le député Marc Hansen (déi Gréng) a toutefois estimé que de trop nombreuses fausses informations circulaient concernant la vaccination. Ce qui peut en partie expliquer pourquoi les Luxembourgeois semblent encore réticents à se faire vacciner.

La troisième phase n'est elle pas encore définie. Le gouvernement a simplement précisé que l'élargissement de la vaccination sera établi selon le nombre de vaccins disponibles. Dans une interview exclusive donnée à RTL 5minutes, le général Thull, chef d'État-Major des armées, a annoncé que les militaires seraient normalement vaccinés lors de cette troisième phase.

Bien que plusieurs centres de vaccination ont été sélectionnés par le gouvernement, le ministère de la Santé nous précise que ceux-ci n'ouvriraient pas tant que le nombre de doses au Luxembourg ne serait pas plus élevé.