Pas besoin de masque pour faire du sport, 10 personnes au maximum, 15 m2 par sportif,... le ministre des sports a présenté ce jeudi les nouvelles restrictions valables dès lundi et jusqu'au 31 janvier.

Tandis que le secteur de la restauration crie au scandale et que le secteur de l'automobile se réjouit des nouvelles mesures annoncées par le gouvernement et qui devraient entrer en vigueur ce lundi 11 janvier 2021, les milieux sportifs s'interrogeaient encore sur leur sort jusqu'ici. Dan Kersch, ministre des Sports, vient de présenter ce jeudi matin les nouvelles mesures anti-covid pour pratiquer le sport en loisirs mais aussi en compétition pour les divisions supérieures.

Conscient que les restrictions prises jusqu'ici ont "fait mal au niveau des clubs et des fédérations", le ministre des Sports a d'emblée souligné que "le sport n’a jamais été tout à fait interdit au Luxembourg" dans le contexte de la pandémie du coronavirus.

© RTL

Son leitmotiv: il faut continuer à faire du sport, c'est bon pour le corps et le moral, important pour les plus jeunes mais au-delà des nouvelles règles, "on a besoin d’un comportement raisonnable de chacun pour survivre à la pandémie".

Car "le sport peut être une partie de la solution mais aussi une partie du problème", explique Dan Kersch en  lançant un appel à tous les pratiquants d'un sport de "tout faire pour respecter les gestes sanitaires et ne laisser aucune chance au virus. Cela ne fonctionnera que si nous faisons bloc."

DE NOUVELLES RESTRICTIONS MAIS DU SPORT SANS MASQUE

De manière générale, "le port du masque n’est pas obligatoire" pour les sportifs, a posé Dan Kersch.

Seul ou à deux, la pratique du sport peut se faire sans aucune restriction dans le cadre du loisir ou des clubs. Jusqu'à 10 personnes (maximum) peuvent faire du sport ensemble mais en respectant une distanciation de 2 mètres au moins. A l'intérieur comme à l'extérieur.

L'espace minimum requis par sportif sera de 15 m2 pour une personne, de 25 m2 pour 2 sportifs et 30 m2 quand il y a entre 3 et 10 sportifs. En clair, il faudra une surface de de 300 m2 (c'est le maximum autorisé) quand 10 sportifs s'entraîneront ou joueront ensemble.

Complexes sportifs, salles de fitness, piscines,.... Les infrastructures sportives peuvent rouvrir "à condition que le propriétaires le veuille", glisse Dan Kersch en précisant que dans la plupart des cas ce sont les communes qui décideront.

Les piscines rouvriront lundi mais des règles drastiques s'imposent: 6 personnes par couloir dans les piscines de 50 mètres (il n’en existe que deux au Luxembourg) et 3 personnes par couloir dans les piscines de 25 mètres. Une "densité" possible car "il y a du chlore dans l’eau et le virus n’aime pas l’eau", assure le ministre. Dix personnes sont autorisées au maximum dans les vestiaires et les douches.

 REPRISE DES COMPÉTITIONS ET TESTS RAPIDES

Toutes les règles énumérées pour tous "ne comptent pas pour les exceptions" que sont les sportifs d’élite du COSL des différents cadres, les sportifs professionnels de toutes les fédérations mais aussi les élèves du Sportlycée (Institut national des Sports).

Les compétitions sportives reprendront. Selon le ministre Dan Kersch, les premiers matchs se dérouleront dès fin janvier pour le handball, les 6 et 7 février pour le football et fin février pour le volley-ball. Les matches se joueront à "huis clos" car "nous nous sommes orientés à ce qui se passe à l’étranger où les ligues professionnelles fonctionnent sans spectateurs", explique le ministre. Les spectateurs et les buvettes ne seront pas autorisés non plus.

Nouveauté: Les sportifs seront soumis à des tests rapides anti-covid avant de disputer une compétition. Les fédérations de football, handball, basket-ball et volley-ball excluront de la compétition ceux qui refuseront de faire le test qui sera réalisé par du personnel médical. Mais personne ne peut être forcé à se soumettre à ce test d'avant-match.