Fêter Noël et Nouvel An en petit comité: une éventualité qui suscite des réactions diverses de la part des résidents luxembourgeois et des quelques frontaliers que nous avons rencontrés.

Les fêtes de fin d'année avec deux invités "seulement": c'est ce qui nous pend au nez cette année. Vendredi, le Premier ministre a encore insisté sur le fait "qu'il fallait attendre" et qu'il ne voulait pas donner de "faux espoirs" concernant une éventuelle levée des restrictions le 15 décembre. Et au rythme où va l'épidémie (568 infections et 6 décès hier), il semblerait que fêter en petit comité soit notre seule option.

Une éventualité qui ne semble pas déplaire à tout le monde si l'on se fie aux résultats de notre sondage lancé mercredi. En effet, vous avez été 64% à voter pour des fêtes en petit comité cette année. 32% des participants ont voté contre et 4% ont déclaré ne pas avoir d'avis sur la question. En tout et pour tout, 834 personnes ont pris part à notre sondage.

Et pour en avoir le cœur net, notre journaliste est allé dans un des centres commerciaux du pays pour vous demander comment vous envisagez les fêtes cette année. Qui allez-vous inviter? Qui faudra-t-il rayer de votre liste d'invitations? La belle-mère et le beau-père seront-ils de la partie? Les réponses à toutes ces questions ci-dessous.