L'arrivée des premiers vaccins au Luxembourg est dans les tuyaux et la stratégie de vaccination du gouvernement est "déjà bien ficelée", comme l'ont indiqué Xavier Bettel et Paulette Lenert.

Les annonces sur la mise au point de nouveaux vaccins contre le covid-19 se bousculent (Pfizer, AstraZeneca, Moderna, Spoutnik V) et confortent en cette fin 2020 les espoirs de vaccinations massives pour enrayer la pandémie. Les premières vaccinations sont attendues dans quelques semaines, aux Etats-Unis d'abord, en Europe ensuite.

Le Premier ministre avait confirmé, en fin de semaine dernière, être confiant que "les premières livraisons de vaccins pourraient intervenir à la mi-décembre". Dans un premier temps, 45.000 doses seront livrées au Luxembourg. De sorte que 23.000 personnes pourront vaccinés dans une première vague puisque la vaccination exige un rappel.

L'obligation de se faire vacciner n'est pas envisagée à ce stade au Luxembourg avait confié à RTL 5 minutes le Dr Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, mais la stratégie de vaccination de masse du gouvernement est "depuis des semaines" au cœur des préoccupations du groupe de travail au ministère de la Santé. Paulette Lenert l'a assuré mardi, au moment de l'annonce d'un reconfinement partiel imminent.

DERNIÈRE LIGNE DROITE

Lui emboîtant le pas, le Premier ministre a même concédé que la stratégie de vaccination du Luxembourg "est déjà ficelée" mais le gouvernement "attend encore le feu vert de la Commission consultative nationale d'éthique (CNE)".

La stratégie "devrait avoir atteint la dernière ligne droite la semaine prochaine et nous la présenterons alors au Conseil de gouvernement et au grand public le moment venu", a posé Xavier Bettel.

RTL

Paulette Lenert: "c'est une crise qui va certainement marquer l'hiver 2020-2021". / © RTL

"Tous les paramètres liés à la logistique, c'est-à-dire quand nous le ferons et avec qui, est en cours de planification. Cela dépendra évidemment de quel type de vaccin pourra être livré en premier", a expliqué Paulette Lenert. L'avis de la CNE est crucial dans ce dossier puisqu'il permettra de définir précisément la priorisation des vaccinations et des premiers groupes-cibles.

La ministre de la Santé prévient dans son interview exclusive accordée ce mardi à RTL 5minutes que "même s'il y a un vaccin il ne va pas être déployé du jour au lendemain".

DES CENTRES DE VACCINATION POUR FAIRE PLUS VITE

"Nous sommes déjà préparés aux différents scénarios", a lâché Xavier Bettel. D'ores et déjà il est fixé que des centres de vaccination seront créés pour "vacciner plus vite que normalement chez le médecin". Ce mardi le Dr Jean-Claude Schmit a précisé sur la Radio 100,7 que "pour démarrer trois centres de vaccination seront ouverts dans le Sud, le Centre et le Nord".

Car "nous sommes conscients que la vaccination devra se faire rapidement", a expliqué le Premier ministre. Tout aussi conscient que l'une des grandes tâches à venir sera de convaincre la population luxembourgeoise. La solution passera, pour Xavier Bettel, par une "stratégie de vaccination communautaire transparente, factuelle et efficace".

En attendant, la prudence et la patience face à la pandémie appellent à ne pas baisser sa garde et à maintenir les gestes barrières car "c'est une crise qui va certainement marquer l'hiver 2020-2021", estime Paulette Lenert.