Ces chiffres ont été présentés aux députés lors de la Commission justice, santé et sécurité intérieure vendredi après-midi.

700 contrôles ont été réalisés dans le cadre du couvre-feu et les autorités témoignent de règles globalement respectées par les citoyens, même s'ils ont parfois été verbalisés.

En ce qui concerne les gestes barrières, les contrôles sont plus compliqués lorsque de nombreuses personnes se trouvent dans une rue très fréquentée. Les agents avouent avoir du mal à se rendre compte si le port du masque est respecté et si la distanciation physique est respectée entre les différentes personnes.

Les tribunaux ont également du mal à trancher, en raison des nombreuses adaptations des règles Covid ces derniers mois. Il est parfois très compliqué de savoir si une personne a enfreint une règle ou pas.