L'ex-joueur de l'équipe nationale de football était poursuivi pour abus de faiblesse envers une victime âgée aujourd'hui de 91 ans.

Le verdict est donc tombé jeudi après-midi au procès de Dan da Mota. Ce dernier a été condamné à une amende de 5.000 euros et à une peine de deux ans de prison avec sursis probatoire. La contrainte judiciaire consiste à indemniser la victime à hauteur de plus de 125.000 euros. Les juges ont également ordonné la confiscation d'une somme de près de 25.000 euros et ont accordé l'euro symbolique à la victime.

Dan Da Mota était poursuivi pour abus de faiblesse envers une victime âgée aujourd'hui de 91 ans. Entre janvier 2016 et mai 2018, il avait soutiré à cette femme un peu plus de 165.000 euros.