Nombreux sont les automobilistes frontaliers et résidents à se rendre à la pompe à essence, ce jeudi, à quelques heures du couvre-feu au Luxembourg et du nouveau confinement en France.

Est-ce par crainte de manquer de carburant ? Quoiqu'il en soit, les automobilistes sont nombreux à se rendre dans les stations-services du Luxembourg, ce jeudi, alors qu'un couvre-feu est sur le point d'être instauré au Grand-Duché et que le confinement, en France, entre en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi.

Exemple à Rumelange, où notre photographe a constaté que de nombreux frontaliers et résidents ont pris les devants, en prenant d'assaut les stations-services luxembourgeoises.

D'autres stations proches de la frontière française, comme celles situées à Esch ou à Dudelange, doivent gérer un afflux massif de véhicules.

Du côté français, à Ottange, le centre-ville est saturé aux alentours de 12h.

A Pétange également, les stations-services sont prises d'assaut, ce qui provoque des embouteillages sur les routes...