Le Luxembourg déplore pour l'instant 147 victimes du Covid-19. Quels sont en fait les critères pour considérer qu'une personne est décédée du coronavirus?

Au Luxembourg, toute personne qui a contracté le Covid-19 et meurt, est comptabilisée dans les morts du Covid. Le fait que le virus soit la cause du décès ou pas, ne joue aucun rôle. Cette procédure est prévue par une convention internationale, afin que tous le Etats dénombrent leurs morts du Covid de la même manière. Il faut une règle simple, explique le Docteur Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé.

Seule une autopsie permet de déterminer si une personne est décédée du coronavirus ou si elle est décédée d'une autre pathologie tout en étant porteuse du virus. Pratiquer une autopsie dans chaque cas demanderait des moyens considérables et serait compliqué. La famille montre aussi souvent des réticences envers un tel acte, particulièrement quand il s'agit de personnes âgées. Et ce sont justement elles qui sont les plus concernées: au Grand-Duché, 90% des morts du Covid avaient plus de 69 ans.

Les actes qui peuvent encore être réalisés post-mortem et qui sont recommandés par la Direction de la Santé, ce sont des tests Covid. C'est toutefois le médecin qui décide s'ils sont pratiqués ou non sur la personne décédée.

Le fait qu'une personne soit décédée du coronavirus ou simplement avec le virus n'est donc pas pris en considération. Cela signifie-t-il que le nombre de décès dus au Covid pourrait en réalité être moins élevé que le chiffre officiel de la Direction de la Santé? On pourrait tabler sur 85% du chiffre officiel, selon le Docteur Schmit, qui se réfère à une étude allemande qui a porté sur 150 autopsies.

Si on compte 85% des morts Covid, cela voudrait dire qu'à ce jour, 125 personnes sont effectivement décédées du coronavirus au Luxembourg, contre 147, selon le chiffre officiel. Des petits calculs qui ne semblent pas vraiment pertinents actuellement, vu la gravité de la situation.