Lundi à midi, un nouveau centre de dépistage du coronavirus a ouvert ses portes au Kirchberg, dans les anciens locaux de la Bibliothèque nationale.

L'objectif de l'ouverture de ce nouveau centre est de soulager les laboratoires, devant lesquels de longues files d'attente sont apparues ces derniers temps. Bien que le centre du Kirchberg soit réservé aux personnes munies d'une ordonnance rédigée par un médecin, une file d'attente y a été observée dès le jour de son ouverture. Des centres de tests supplémentaires sont en préparation.

Le nouveau centre de dépistage au Kirchberg est donc victime de son succès dès son ouverture. Lundi après-midi, une vingtaine de personnes attendaient devant la porte et une trentaine à l'intérieur du centre, ce qui correspond à une demi-heure d'attente. Deux stations de dépistage sont opérationnelles pour l'instant. Dans un premier temps, ce sont donc jusqu'à 200 tests PCR qui pourront être effectués chaque jour.

"Il semble y avoir un besoin, je pense que c'était la bonne stratégie. En conséquence, nous devons voir si nous ouvrons une troisième station de dépistage, peut-être une quatrième, pour répondre à la demande", selon le Professeur Friedrich Mühlschlegel, directeur du Laboratoire national de Santé, le LNS.

L'ambition du LNS, qui est en charge de ce nouveau centre, est de fournir au patient le résultat de son test en 24 heures par SMS. Une extension du nombre de stations de dépistage dans les locaux de l'ancienne Bibliothèque nationale, ainsi que l'ouverture d'un centre de tests Covid exclusivement réservé aux patients avec ordonnance, à Esch, sont tributaires de l'évolution des infections et de la disponibilité de personnel.

Mais il est aussi important que les prélèvements soient toujours répartis entre toutes les stations de dépistage et les laboratoires du pays, a ajouté le directeur du LNS.

Il faudra aussi trouver des possibilités pour abriter les personnes qui se retrouvent dans des files à l'extérieur du centre du Kirchberg, afin qu'elles n'attendent pas dans le froid et sous la pluie.

Dès lundi prochain, les patients munis d'une ordonnance de leur médecin pour aller se faire dépister, disposeront d'une alternative: un "drive-in" dédié aux tests Covid va ouvrir sur le Park&Ride à Junglinster. Il fonctionnera toutefois un peu différemment des autres drive-in, selon le Professeur Bernard Weber, directeur des Laboratoires Réunis. Une place de parking sera attribuée aux patients. Ils pourront y attendre leur tour, avant d'être emmenés dans un conteneur chauffé pour subir le prélèvement.

1.200 prélèvements par jour y seront effectués, sur ou sans rendez-vous.

Le reportage en langue luxembourgeoise: