Le Premier ministre était l'invité de RTL dans l'émission "Background" ce samedi.

Xavier Bettel a donné son point de vue sur la situation actuelle et a insisté sur le fait que "les écoles devaient rester ouvertes aussi longtemps que possible". Les chiffres sont préoccupants et c'est pour cette raison qu'un Conseil de gouvernement extraordinaire est organisé ce samedi après-midi.

Le Premier ministre a souligné l'importance de l'échange avec tous les acteurs afin de discuter d'éventuelles mesures. Il a expliqué que la moyenne d'âge des résidents testés positifs au Covid-19 au début de la pandémie était de 47 ans et qu'elle est tombée à 30 ans fin septembre. L'occupation des lits dans les hôpitaux est également différente, on ne peut donc pas comparer les chiffres récents à ceux du mois de mars.

Deux structures supplémentaires ont été préparées à Luxembourg-Ville et à Esch-sur-Alzette afin d'accueillir les patients Covid en plus des hôpitaux. En outre, 295 respirateurs sont actuellement disponibles. Il est temps de se préparer aux différents scénarios.

"La hausse des nouvelles infections est la preuve que la discipline diminue mais c'est seulement grâce à la responsabilité de tous les citoyens que la pandémie pourra être vaincue", selon Xavier Bettel.

Il a également insisté sur le fait que tous les moyens allaient être mis en œuvre afin d'éviter un deuxième confinement: "en tant que Premier ministre, c'est la décision que je ne voudrais pas devoir prendre".

Xavier Bettel en appelle à nouveau à la solidarité de tous les citoyens, comme celle qui avait été démontrée au début de la pandémie. Sans tomber dans la stigmatisation, il explique que les contacts sociaux dans le cadre privé et familial ont contribué le plus à la hausse des nouvelles infections.

Les pays voisins ont déjà pris des nouvelles restrictions, le Luxembourg souhaite garder une ligne sans devoir changer les mesures toutes les deux semaines. Un port du masque obligatoire en extérieur n'est pas forcément nécessaire selon Xavier Bettel qui rappelle la responsabilité et le bon sens de chacun.

UN VACCIN EN DÉCEMBRE?

Le Premier ministre a reçu la confirmation de la Commission européenne que des espoirs concrets pointaient vers la sortie d'un premier vaccin en fin d'année.

Des petites quantités seraient d'abord mises sur le marché et les personnes vulnérables seraient prioritaires dans le processus de vaccination. Xavier Bettel a indiqué qu'il se ferait également vacciner mais seulement quand sa catégorie d'âge sera appelée à le faire.

Il est important de s'assurer que le vaccin remplit toutes les garanties en matière de sécurité sanitaire et le Luxembourg fait confiance à la Commission qui aura la lourde tâche de répartir correctement les doses entre les différents pays. C'est la solidarité qui devra une fois de plus primer, une belle occasion pour l'Europe de montrer qu'elle est capable de travailler ensemble et dans l'intérêt de tous les citoyens européens.

En ce qui concerne le budget 2021, le Premier ministre a expliqué que "cela allait coûter ce que ça va coûter", et qu'il "préférait avoir des dettes aujourd'hui plutôt que l'effondrement de l'économie demain".