Après une quarantaine, ils seront transférés dans un foyer de Mühlenbach où d'autres personnes du Niger y ont été placées en décembre dernier.

Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile, a accueilli à l’aéroport de Luxembourg un groupe de 14 réfugiés, arrivés au Luxembourg dans le cadre d’une réinstallation depuis le Niger. Cette réinstallation s’inscrit dans le cadre d’un appel lancé par la Commission européenne en 2017. Dès le mois d’octobre 2017, le Luxembourg avait répondu à cet appel en faisant part de son engagement à accueillir des réfugiés dans le cadre des réinstallations.

Une partie de cet engagement a été réalisée en octobre 2019 par une mission de réinstallation au Niger dans le cadre du mécanisme d’évacuation d’urgence (ETM). Après l’arrivée d’un premier groupe de 35 personnes en décembre 2019, celle du deuxième groupe avait dû être reportée en raison de la situation liée à la pandémie de Covid-19. Avec l’arrivée des 14 réfugiés ce vendredi, avec l’aide du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’ensemble des réfugiés sélectionnés depuis le Niger sont désormais arrivés au Luxembourg.

En ce qui concerne le profil de ces 14 réfugiés – 12 adultes et deux enfants –, il s’agit de personnes vulnérables qui avaient été détenues dans des conditions extrêmement difficiles dans des centres de détention en Libye et, par la suite, évacuées par l’Organisation internationale onusienne pour les migrations vers le Niger. Les réfugiés sont d’origine somalienne et érythréenne, tandis que le groupe se compose de trois familles et de cinq célibataires.