Suite aux nouvelles restrictions vestimentaires au lycée de Diekirch, de nombreuses réactions ont été publiées, certaines aux conséquences plus graves que d'autres.

Quel message les pédagogues veulent-ils faire passer à la jeunesse? C'est la question que se pose le syndicat éducation et sciences de l'OGBL ce vendredi matin, dans le cadre des discussions sur la nouvelle tenue vestimentaire du lycée de Diekirch. Son directeur a même récemment porté plainte contre un jeune de 19 ans après l'avoir représenté dans une caricature "osée".

Une autre élève avait également été suspendue. Le syndicat ne comprend pas comment un pédagogue haut placé peut porter plainte pour une caricature, certes de mauvais goût, mais qui ne reflétait que le sentiment de son auteur.

"Est-ce vraiment ce à quoi ressemble maintenant le Grand-Duché devenu si prude, où des jeunes sont punis parce qu'ils ont exprimé leur avis sur un règlement qui ne leur convient pas?", se demande le syndicat.

Est-ce vraiment nécessaire, en 2020, de changer les principes de fond de notre société? Ce sont les questions posées par le SEW (OGBL), qui souhaite défendre haut et fort les couleurs de la liberté d'expression.