Les autorités sanitaires ont bien fait passer le message: cet automne plus que jamais, il est important de se faire vacciner contre la grippe.

D'un côté afin d'éviter de ne pas savoir si d'éventuels symptômes sont liés au coronavirus ou à une grippe saisonnière, et de l'autre pour éviter d'attraper les deux. Les doses de vaccin commencent déjà à se faire rares au Luxembourg, suite à une demande qui a doublé suite à la bonne sensibilisation des personnes vulnérables.

Résultat: plus ou presque plus de vaccin n'est disponible en pharmacie, un phénomène que l'on retrouve également chez nos voisins.

Trois sociétés fournissent le Luxembourg, comme avec les vaccins Flucelvax ou Influvac du laboratoire belge Mylan qui ont déjà été livrés et dont toutes les doses ont été vendues. GlaxoSmithKline, généralement le plus gros fournisseur du Grand-Duché, livre en plusieurs fois. Une prochaine livraison est prévue à la fin du mois d'octobre ainsi qu'en décembre, selon Alain De Bourcy, président du syndicat des Pharmaciens.

Une circulaire demandant une vaccination rapide des personnes vulnérables a été envoyée par la Santé alors que le stock de doses de trois quarts des pharmacies était déjà vide. En temps normal, les épidémies de grippe ne se font ressentir qu'au plus tôt à la fin du mois de décembre, ce qui laisse encore un peu de temps aux autorités pour s'occuper des personnes qui en ont le plus besoin.

Dans une interview accordée à RTL, le cercle des généralistes confirme que les commandes ont déjà été livrées en grande partie aux maisons de repos et de soins. De bonnes nouvelles proviennent également de l’hémisphère sud où l'hiver s'est achevé et où peu de grippes ont été constatées grâce, probablement, au confinement, aux gestes barrières, au port du masque et à la désinfection accrue des mains.

Comme les voyages sont fortement limités à cause de la pandémie de coronavirus, la grippe se répand également moins rapidement à travers le monde. Une bonne nouvelle donc qui permettra à tout le monde au Luxembourg de pouvoir profiter à temps d'un vaccin, même si la pénurie du moment peut être stressante pour certains.