Quatre ans de prison, dont deux avec sursis, ont été requis jeudi au tribunal de Diekirch à l'encontre de l'ex-agent du Service de renseignement dans l'affaire dite des voitures du SREL.

Le parquet a également requis une amende de 25.000 euros et l'interdiction de travailler dans la Fonction publique pendant une durée de quatre ans!

L'affaire porte sur un trafic organisé dans le cadre du système d'achat et de revente des voitures de service du SREL.

Les principaux faits reprochés à l'ex-agent du Service de renseignement de l'Etat luxembourgeois, remontent à la période 2007-2009.

L'homme est poursuivi pour avoir détourné environ 140.000 euros issus de la vente de quatre voitures de luxe, qui étaient la propriété du SREL.

Le verdict est attendu le 26 novembre.