Xavier Bettel a donné ce mardi son discours annuel sur l'état de la Nation. Voici les mesures à retenir.

Xavier Bettel a tenu ce mardi un discours sur l'état de la Nation essentiellement tourné vers la crise du coronavirus. Le Premier ministre a défendu la politique du gouvernement, évoquant des mesures efficaces et prises rapidement cette année.

En plein rebond de l'épidémie, le Premier ministre a dit "vouloir absolument éviter une situation plus dramatique", ce qui signifie plus qu'"éviter un confinement ou des fermetures sectorielles" pour certaines entreprises.

Le libéral a également adressé un message à ses voisins européens, appelant à maintenir les frontières ouvertes et à renforcer l'Union.

LES MESURES ÉCONOMIQUES

Le Premier ministre a rappelé avoir pris, avec le gouvernement, des mesures importantes au début de la crise. Notamment le chômage partiel, qui a permis d'assurer 375.196 salaires à ce jour"Nous avons fait en sorte que personne ne tombe sous le seuil du salaire social minimum." Xavier Bettel a annoncé la prolongation de cet outil au-delà du 31 décembre 2020.

Des aides seront également mises en place pour les néo-entrepreneurs et pour les entreprises appartenant à des secteurs fragilisés. "Notre modèle social a fait ses preuves" a affirmé Xavier Bettel. "La stabilité économique du pays a permis de dépasser les conséquences économiques de la crise."

L'État a assuré plus de 370.000 paies grâce au chômage partiel. / © Unsplash by  Christian Dubovan


La Premier ministre a promis de ne pas ajouter de nouvelles taxes autres que celles déjà prévues dans l'accord de coalition. "Ce n'est pas le moment d'épargner. Ce n'est pas le moment de créer de nouvelles taxes. C'est le moment d'investir pour remettre notre économie sur les rails."

Côté aides, le crédit d'impôt sera augmenté de 96€ pour les salariés, les indépendants et les retraités. Et l'allocation de vie chère sera revalorisée de 10%.

Dans la Fonction publique, le gouvernement a promis la création d'environ 1.000 postes. L'éducation est notamment ciblée afin d'"éviter une pénurie d'enseignants".

PAS DE SOLUTION MIRACLE POUR LE LOGEMENT

Problème n°1 des résidents, l'accès au logement ne peut être réglé par une solution "facile" mais par une série de mesures. Le budget du ministère sera augmenté de 11% en 2021. Le fonds spécial pour le logement sera lui doté de 150 millions d'euros.

Le gouvernement ne développera pas de réforme fiscale générale en 2021. Toutefois, Xavier Bettel a confirmé que les revenus directs et indirects de l'immobilier seront taxés à hauteur de 20% dès l'an prochain.

L'ÉCOLOGIE NE PEUT PAS ATTENDRE

"Il n'y a pas de temps à perdre" a annoncé Xavier Bettel avant d'aborder le problème du changement climatique. Le gouvernement veut faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de 55% d'ici 2030 et porter à 25% la part des énergies renouvelables dans la consommation du pays.

Le Premier ministre a annoncé une hausse d'environ cinq centimes sur le prix du litre de diesel et d'essence. Cette augmentation sera appliquée durant l'année 2021.

La crise et l'instauration rapide du télétravail n'ont en revanche pas remis en cause l'élargissement de l'autoroute A3, qui passera à 2x3 voies.

Côté mobilité douce, le Premier ministre a affirmé que la création de 285 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires étaient prévues au Luxembourg. De nouvelles rames de trains vont être commandées et ajoutées au parc actuel d'ici 2024 et le réseau du tram sera étendu vers Merl et Cessange.