Lors de sa rentrée, l'Association des cercles d'étudiants luxembourgeois a déploré que l'esprit européen n'était pas mis plus en avant.

Depuis la classification du Luxembourg par certains pays en zone à risque, 279 demandes de dépistage gratuit du Covid-19 ont été reçues par les responsables de l'association. 270 d'entre elles concernaient des retours vers des universités allemandes. Les demandes ont à nouveau afflué ce week-end.

Le président de l'ACEL Sven Bettendorf déplore que l'esprit européen est à nouveau légèrement passé à la trappe ces derniers temps. Un sentiment qui s'est effectivement concrétisé depuis le début de la pandémie alors que les jeunes doivent à nouveau faire face à des restrictions aux frontières.

Certaines aides financières posent également problème comme en Autriche où seuls les étudiants bénéficiant d'une bourse autrichienne sont exemptés du paiement d'une redevance multimédia. Les autres étudiants européens doivent la payer puisqu'ils bénéficient en général d'une bourse dans leur pays d'origine.

En Allemagne, les étudiants sont confrontés à la loi "KFZ" qui leur imposerait l'immatriculation de leur véhicule après un certain temps s'ils y vivent pour leurs études. Une directive européenne doit pourtant éviter cette situation mais l'Allemagne ne l'a pas encore ratifiée.

De nombreux événements de l'ACEL ont été annulés cette année. La Foire de l’Étudiant devrait quand même être organisée plus ou moins normalement du 12 au 13 novembre, en version 100% digitale. Le ministère serait en train de terminer le site prévu pour les inscriptions, selon l'ACEL.

40 cercles, l'ACEL et de nombreuses autres institutions seront virtuellement représentées afin de répondre aux questions des futurs étudiants.