Près de 3.000 personnes faisaient l'objet d'une interdiction de conduire le 31 décembre 2019 au Grand-Duché.

Ils étaient 2.978 automobilistes, motocyclistes ou camionneurs à faire l'objet d'une interdiction de conduire sur le territoire luxembourgeois le 31 décembre 2019. C'est ce que révèle l'Administration judiciaire dans sa publication "La justice en chiffres 2019".

Un chiffre en baisse par rapport à l'année précédente (3.124) mais qui ne reflète pas totalement le nombre de retrait de permis prononcés en 2019. En effet, le document précise que les personnes condamnées à une ou des interdictions de conduire entièrement assorties d'un sursis n'étaient pas reprises dans ces statistiques.

Et effectivement, lorsqu'on vérifie le nombre de décisions ordonnant une interdiction de conduire (définitive ou provisoire), on constate qu'il est bien plus important (4.178) que celui des personnes qui faisaient l'objet d'une interdiction de conduire fin 2019 (2.978).

Quoiqu'il en soit, le constat reste le même: chaque année, des milliers de personnes font l'objet d'une interdiction de conduire au Luxembourg. Un chiffre qui était bien plus bas en 2017 (2.528) qu'à la fin de l'année 2019 bien que le nombre de décisions en justice ait systématiquement dépassé la barre des 4.000 ces trois dernières années.

Et si l'on se fie aux statistiques dévoilées par l'Administration judiciaire, la majorité des retraits de permis et des interdictions de conduire prononcés au Grand-Duché sont liés à la l'alcool. En 2019, c'était le cas pour 1.561 usagers de la route alors que "seuls" 192 permis avaient été retirés suite à un excès de vitesse.