Bien que moins importantes que pour d'autres produits, les dépenses de boissons alcoolisées, de tabac et même de stupéfiants des résidents ont augmenté.

Il n'y a pas que les dépenses de logement qui ont augmenté au Luxembourg. D'après la revue "Le Luxembourg en chiffres" éditée par le Statec, les ménages ont aussi sorti leur portefeuille pour acheter... Du tabac, de l'alcool, voire des stupéfiants.

En 2017, les résidents avaient consacré 1,541 milliard d'euros dans ces produits. En 2018, cette somme a augmenté de 116 millions d'euros, pour atteinte 1,657 milliard d'euros.

Si la somme a augmenté, en revanche, la part du budget des ménages allouée à certains de ces achats a baissé. En 1999, les boissons alcoolisées et le tabac représentaient jusqu'à 1,99% des dépenses. Une part qui a chuté à 1,42% en 2010, 1,36% en 2016 et 1,34% en 2017.

Finalement, ce qui n'a pas connu de recul, ce sont les prix: ils ont augmenté de 1,6% en 2017 et 2018, et même de 2,2% en 2019.