Ces sept derniers jours, 452 personnes ont été testées positives au coronavirus au Luxembourg.

Selon les derniers chiffres du Statec, le Grand-Duché compte environ 620.000 habitants. Pour la semaine dernière, le nombre de nouvelles infections s'élève donc à 72 par 100.000 habitants.

En Allemagne, un pays ou une région sont considérés comme zones à risque, quand ils enregistrent plus de 50 nouvelles infections par 100.000 habitants en une semaine. Le 14 juillet, les autorités allemandes avaient d'ailleurs classé le Luxembourg parmi les zones à risque. Les résidents luxembourgeois ne pouvaient alors plus se rendre en Allemagne à moins d'être muni d'un test de dépistage négatif datant de moins de 48 heures. A l'époque, 391 nouvelles infections au coronavirus avaient été enregistrées au Luxembourg durant les sept jours précédents, c'est-à-dire environ 62 par 100.000 habitants.

A ce moment-là, les résultats des tests des frontaliers étaient encore publiés. Mais à la fin août, le ministère de la Santé a décidé de ne plus publier ces chiffres au motif que d'autres pays ne faisaient pas la différence. Quand le nombre de nouvelles infections a baissé au Luxembourg en août, l'Allemagne a retiré le pays de sa liste des zones à risque. Avec l'évolution de ces sept derniers jours, il est à craindre que l'Institut Robert Koch, l'organisme fédéral allemand responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies, classe à nouveau le Grand-Duché parmi les zones à risque.