Le ministère de l'Education a élaboré un concept destiné à rendre aussi normal que possible le quotidien scolaire en cette période marquée par le Covid.

Trois scénarios concrets sont prévus en cas d'infections parmi les élèves, comme l'explique le ministre de l'Education, Claude Meisch:

"S'il s'agit d'un cas isolé, il y a un éloignement du groupe de la classe concernée ou d'autres élèves [du reste de la communauté scolaire], mais pas de quarantaine. La quarantaine survient uniquement quand il y a plusieurs cas dans une classe. Si une chaîne d'infection est constatée, de nouvelles mesures sanitaires seront prises. Et nous allons aussi communiquer ainsi ensemble."

Si une classe est éloignée de la communauté scolaire parce qu'un seul cas d'infection y a été détecté, cela implique que plus aucun enfant de cette classe ne peut fréquenter la maison-relais ou participer à des activités extra-scolaires. Ces enfants doivent rester à la maison: ils sont en quarantaine. Dans ce cas, l'un des parents a droit à un demi-jour de congé pour raisons familiales, qui n'est pas déduit du contingent normal, afin de garder l'enfant.

Mais ce congé pour raisons familiales, le parent n'y a droit qu'à partir du moment où son enfant a été officiellement tracé, c'est-à-dire quand une ordonnance a été délivrée par la Direction de la Santé.

Interrogé à ce propos, le ministère de la Sécurité sociale explique que le traçage ne devrait pas durer plus d'un jour. Cela signifie qu'un jour après que le compagnon de classe de l'enfant ait été testé positif, l'un des parents pourrait rester à la maison avec son enfant. Le ministère n'a pas précisé ce qu'il se passera si le traçage des contacts dure plus qu'un jour.

En revanche, un parent qui doit rester à la maison pour s'occuper de son enfant parce que ce dernier est vulnérable et qu'il doit bénéficier de l'enseignement à distance, n'a plus droit à un congé pour raisons familiales supplémentaire.

Le congé pour raisons familiales fonctionne à présent à nouveau comment avant la crise sanitaire ainsi que dans un cas précis. Les parents qui doivent garder leur enfant à la maison parce qu'une mise en quarantaine ou à l'isolement pour cause de Covid a été décidée, y ont droit aussi.

Le reportage en langue luxembourgeoise: