L'hydrogène va jouer un rôle de plus en plus important dans la décarbonisation de l'économie nationale.

La question qui se pose encore est celle du transport de cet élément chimique vers le Luxembourg.

Une possibilité serait un raccordement à un nouveau réseau d'approvisionnement en hydrogène, un projet que le groupe Encevo développe via sa filiale allemande Creos en collaboration avec le gestionnaire français GRT-Gaz.

Le projet envisage la création d'une infrastructure de 70 kilomètres qui alimenterait la Grande Région en hydrogène. Le ministre de l'Energie, Claude Turmes, n'est toutefois pas encore certain que le Luxembourg sera interconnecté au réseau.

Des analyses de faisabilité sont en cours. Aucune décision n'est à attendre avant 2022.

Ces précisions ont été apportées par le ministre de l'Energie dans sa réponse à une question parlementaire du député LSAP Mars Di Bartolomeo.

A côté des voitures qui roulent à l'hydrogène, les autorités luxembourgeoises misent aussi sur l'hydrogène renouvelable pour l'industrie, l'aviation et la navigation, en remplacement des énergies fossiles.