La Confédération Générale de la Fonction Publique souhaite plus d'égalité fiscale afin d'éviter que la classe moyenne ne doive payer pour les autres.

L'impact économique négatif de la crise liée au coronavirus se fait de plus en plus ressentir, aussi au Luxembourg. Il faut donc se poser la question de son financement, selon Romain Wolff de la CGFP lundi matin dans un communiqué. Il faut absolument éviter une augmentation des impôts pour les particuliers, même si on ne peut pas réellement l'exclure.

La CGFP se demande dans quelle mesure le système fiscal est équitable au Luxembourg. Les fonds d'investissement spécialisés (FIS) illustrent une preuve comme quoi les personnes aisées sont encore épargnées dans le pays.

Ces fonds ne sont pas soumis aux impôts traditionnels, comme la taxe d'abonnement de 0,01 pourcent sur la fortune totale alors que la classe moyenne doit parfois se saigner afin de faire fonctionner l’État. La CGFP critique l'inaction des politiciens ces dernières années dans ce domaine. Pour le président de la CGFP Romain Wolff, il est temps d'agir.