Débutée il y a bientôt dix ans, l'affaire Kaupthing / Lindsor Holding a progressé cet été.

Le 24 juillet, le juge d'instruction du tribunal d'arrondissement de Luxembourg a rendu une ordonnance de clôture dans le dossier mené à l'encontre de la banque Kaupthing Bank Luxembourg et la société Lindsor Holding Corporation.

C'est désormais le parquet de Luxembourg qui va analyser les différents éléments recueillis pendant l'instruction du dossier. Une fois cette étape passée, il demandera soit le renvoi de l'affaire, soit un non-lieu.

L'AFFAIRE EN BREF

En avril 2010, la Commission de surveillance du secteur financier avait dénoncé au parquet de Luxembourg des  transactions financières menées à la fin du mois de septembre et au début du mois d’octobre 2008 impliquant notamment la la banque Kaupthing Bank Luxembourg et de la société Lindsor Holding Corporation. Une enquête préliminaire avait ensuite débuté.

En avril 2011, le parquet de Luxembourg a fait ourvir une information judiciaire contre "inconnu" pour les chefs de vol domestique, sinon abus de confiance, sinon abus de biens sociaux, sinon recel, de faux et usage de faux et blanchiment.

"L’affaire s’est avérée être hautement complexe avec un volet islandais et un volet national" détaille l'administration judiciaire. Concernant la partie luxembourgeois, cinq réquisitoires ont eu lieu en mai, septembre et octobre 2011, puis en novembre 2012 et janvier 2020. "En septembre 2013 et fin 2016 des commissions rogatoires internationales ont été exécutées en Islande à la demande du juge d’instruction luxembourgeois."

Sur les cinq suspects interrogés, quatre ont été inculpés.