Trois membres des unités spéciales avaient porté plainte pour harcèlement moral et physique contre trois instructeurs pendant leur formation.

Le nouveau ministre de la Police Henri Kox a précisé que toutes les instances ont été réquisitionnées pour traiter ce dossier, également le parquet. Ce dernier n'avait néanmoins pas retenu de suites pénales. C'est ce que l'on apprend dans la réponse du ministre à une question parlementaire de Claude Lamberty et Max Hahn.

Une enquête administrative de l'inspection de la police a relevé différentes contradictions entre les rapports internes et les propos. Un élément a été relevé: les candidats ont dû nager nus dans un étang lors de leur dernier jour de formation. Une scène qui a été partiellement filmée, ce qui représente une infraction claire au règlement même s'il s'agirait d'un cas isolé.

Entre-temps, c'est l'ensemble de la formation des unités spéciales qui a été revu et adapté. Le directeur de l'unité a été chargé de prendre en compte les conclusions de l'inspection de la police et de les appliquer aux éventuelles suites données au dossier.