Ces cinq groupes n'étaient pas liés mais actifs sur tout le territoire luxembourgeois. Cocaïne, héroïne et marihuana faisaient partie de leurs offres.

Dans ce contexte, 14 dealers ont pu être arrêtés au mois de juillet en parallèle à plusieurs perquisitions effectuées dans des logements ou des voitures. De la drogue, de l'argent et des véhicules ont été saisis par la police.

Des perquisitions ont également pu être organisées en dehors du territoire luxembourgeois grâce à une bonne coopération avec les polices françaises et belges. Des logements en France et en Belgique ont pu être identifiés, localisés et finalement fouillés lors d'opérations spéciales. Un des chefs de bande a d'ailleurs pu être arrêté en Belgique, un territoire bien connu de l'individu pour de vastes opérations de deal.

La police belge a livré le chef arrêté à la justice luxembourgeoise. Il a été placé en détention provisoire avec toutes les autres personnes arrêtées dans cette opération menée avec l'aide des unités spéciales de la police luxembourgeoise.