Après le succès de la pétition demandant la disponibilité de l'eau du robinet dans les restaurants, le débat public de novembre connaît aujourd'hui des suites en commission parlementaire.

La pétition de David Kieffer de l'asbl Refill Luxembourg avait récolté 5.114 signatures. Le débat public à la Chambre des députés en novembre dernier n'avait pas conclu à créer une obligation légale pour les restaurants.

À présent, le débat public a eu des suites en commission. Les députés de cinq commissions parlementaires (Pétitions, Affaires intérieures, Protection des consommateurs, Tourisme, Environnement) se sont réunis avec trois ministres: Lex Delles (Classes moyennes), Carole Dieschbourg (Environnement) et Taina Bofferding (Affaires intérieures).

Deux axes de sensibilisation et d’information sont ainsi proposés. Le premier vise directement les carafes d’eau au restaurant. Cette campagne s’adresse majoritairement aux restaurateurs et cafetiers et devrait débuter au printemps 2021. Dans un premier temps, les acteurs du terrain devraient recevoir un set de carafes gratuit pour pouvoir lancer ce projet. Le but n’est pas de remplacer l’eau en bouteille par des carafes, mais d’offrir un service complémentaire, ont expliqué les ministres, tout en soulignant l’importance de l’aspect écologique. Ce constat a été partagé par les députés.

Les coûts liés au nettoyage des carafes et verres pourraient être facturés aux clients, mais le prix devrait être minime.

TRANSPARENCE SUR LA QUALITÉ

Vient aussi une campagne pour renforcer la confiance du consommateur. L’eau potable du robinet est contrôlée davantage que d’autres produits alimentaires, ont souligné les autorités. Cette campagne devrait commencer en automne/hiver 2020.

Il faut aussi garantir que la qualité de l’eau potable soit la même partout dans le pays. Une députée de la majorité a constaté qu’à Luxembourg-Ville, à titre d'exemple, la composition de l’eau potable est différente dans les différents quartiers alors que la qualité ne soit pas impactée par cette différence. Sur ce point, les autorités devraient être transparentes envers le consommateur. Les futures carafes d’eau seront équipées d’un code QR et d’un logo, a précisé le Ministre Lex Delles. L’objectif étant d’informer au maximum le consommateur sur la qualité et la provenance de l’eau potable.