Le premier radar-tronçon du pays est en service sur la N11 depuis le 15 juin.

En un mois, 589 automobilistes ont été flashés par le radar-tronçon entre Waldhof et Gonderange. Le radar est en service sur la N11 depuis un mois exactement. Il mesure la vitesse moyenne des véhicules sur un tronçon de quatre kilomètres. La vitesse y est limitée à 90 km/h, respectivement 75 km/h pour les véhicules lourds.

Parmi les flashés, 580 conducteurs s'en sont sortis avec un avertissement taxé de 49 euros, parce que leur vitesse moyenne était comprise entre 91 et 110 km/h.

En revanche, neuf automobilistes ont reçu un PV de 145 euros et ont perdu deux points sur leur permis, parce qu'ils roulaient à plus de 110 km/h sur ce tronçon.

Trois fois moins de conducteurs ont été flashés entre le 15 juin et le 15 juillet par le nouveau radar-tronçon, qu'avec l'ancien radar fixe, qui flashait en moyenne 1.700 fois en un mois. Une différence qui est probablement à rapporter à un trafic routier qui reste inférieur à la normale à cause de la crise sanitaire.