La Fédération des artisans avertit qu'un remboursement rapide des cotisations sociales et le règlement des retards de paiement de TVA pourraient provoquer des faillites.

Des administrations avaient déjà exigé en mai le règlement des retards de paiement de la TVA. Selon la Fédération des Artisans, il y aurait à présent aussi des signes qu'en matière d'assurances sociales, la règle de souplesse en faveur des entreprises arrive à son terme, écrit la Fédération des artisans dans un communiqué publié mardi.

Le 13 juillet, des entreprises ont été invitées par le Centre Commun de la Sécurité Sociale à recommencer à payer leurs cotisations et à régler les paiements différés.

Dans son communiqué, le comité de la Fédération rappelle que le chiffre d'affaires de nombreuses entreprises s'est totalement effondré ces derniers mois et qu'elles ne s'en sont pas encore sorties.

Voilà pourquoi on ne devrait pas exiger maintenant aveuglément des entreprises le règlement de ces paiements. Selon la Fédération, cela pourrait avoir pour conséquence que de nombreuses entreprises doivent se déclarer en faillite, ce qui avait pu être éviter jusqu'à présent.

Par ailleurs, ce serait complètement incohérent par rapport à la politique gouvernementale, qui tente de soutenir les liquidités des entreprises avec des aides financières et des garanties.

Les artisans espèrent que les paiements puissent être effectués par rapport à un échéancier individuel et réaliste pour chaque entreprise.