Le gouvernement souhaite assumer toutes ses responsabilités dans le secteur, selon le ministre François Bausch.

Une tripartite sectorielle sur l'aviation a eu lieu mardi matin. Ce secteur emploie indirectement 30.000 personnes.

L'aviation est un secteur essentiel pour l'économie luxembourgeoise, a déclaré le ministre des Transports, François Bausch. Le gouvernement serait prêt à assumer toutes ses responsabilités et à conserver de nombreux voire tous les emplois.

Mardi, le gouvernement a dressé un état des lieux avec les représentants de Luxair, Cargolux, Luxairport et des syndicats LCGB et OGBL.

Chacun va élaborer un plan et des propositions durant l'été et une nouvelle réunion de la tripartite est prévue le 17 septembre.

Un plan pour l'ensemble du secteur de l'aviation sera préparé avant la fin octobre. Une aide publique doit encore être accordée par Bruxelles. Il faut profiter des ouvertures actuelles engendrées par la crise, qui autorisent de telles aides, selon François Bausch.

Luxair ne va pas bien, selon Gilles Feith, son directeur général. Cette situation n'est pas seulement due au Covid-19. Le département cargo n'arrange pas la situation, au contraire il la dégrade. Des économies seraient l'objectif, mais il ne s'agit pas de faire des économies aux dépens de la sécurité. Ce n'est pas facile, a clairement signifié le directeur général de LuxairGroup. Les réservations ont chuté de 50% ce mois-ci par rapport au précédent.
René Steinhaus a annoncé 64% de passagers en moins pour Luxairport au premier semestre 2020. En temps normal, 2 millions de passagers auraient fréquenté l'aéroport du Luxembourg pendant les six premiers mois de l'année. Mais seuls 753.000 sont passés par le Findel pour cause de pandémie, a expliqué le directeur de l'aéroport.

Pendant la crise sanitaire, Cargolux a beaucoup volé, mais à présent, la demande diminue, a souligné Richard Forson CEO de la compagnie cargo.

Les syndicats ont parlé d'une réunion importante et constructive. Nous nous sommes engagés à collaborer et à trouver des solutions, a expliqué Michèle Cloos de l'OGBL.

Le syndicat LCGB est majoritaire chez Luxair et Cargolux. Patrick Dury a salué l'initiative du ministre des Transports de convoquer la tripartite et a souligné que 30% du personnel de Luxair était toujours en chômage partiel.

La prochaine réunion tripartite du secteur de l'aviation est convoquée le 17 septembre à 9h00. En dehors de la crise, le secteur doit aussi être repensé dans une perspective durable. Une aide publique seule ne serait pas un remède miracle, a dit François Bausch, qui a ajouté que la sécurité et la qualité devaient être préservées.