Les produits à base de glyphosate ne peuvent plus être vendus au Luxembourg depuis ce 1er juillet.

Le combat en trois rounds du Luxembourg contre le glyphosate se poursuit. Ce 1er juillet, la 2e manche a débuté: la vente d'herbicides contenant la fameuse molécule est désormais interdite au Grand-Duché. Ces mêmes produits avaient déjà perdu leur autorisation de mise sur le marché le 1er février.

Les professionnels luxembourgeois pourront y recourir jusqu'au 31 décembre 2020, avant de devoir purement et simplement les abandonner. Une évolution qui fait du Luxembourg un pionnier de ce combat environnemental, alors que le reste de l'Europe pourra utiliser des produits à base de glyphosate jusqu'au 15 décembre 2022.

Selon la Centrale paysanne luxembourgeoise, l'agriculture luxembourgeoise ne fait pas partie des gros utilisateurs de glyphosate. Elle devrait donc s'adapter sans trop de peine à ce changement de législation.

Pour compenser l'absence de cet herbicide, les agriculteurs devront travailler davantage mécaniquement les sols, ce qui représente un coût et des efforts supplémentaires.