45 lycéens sont effectivement en quarantaine, pas parce qu'ils ont eux-mêmes été testés positifs au Covid-19, mais parce qu'ils ont été en contact avec des personnes infectées.

Cinq classes sont concernées. Une quarantaine stricte et formelle est observée dans deux lycées seulement, a précisé le ministre de l'Education, Claude Meisch, mardi après-midi à la Chambre, en réponse à une question du député pirate, Sven Clement.

Par ailleurs, huit personnes, réparties entre quatre lycées, ont été testées positives. Une quarantaine n'a toutefois pas été décrétée dans ces établissements, selon Claude Meisch.

En ce qui concerne l'enseignement fondamental, six classes sont concernées par une quarantaine, et cela, dans quatre communes différentes. 54 élèves ont été mis en quarantaine avec toute leur classe.

48 sont en quarantaine pour d'autres raisons, dont 33 pour avoir participé avec leur club de football à une session au cours de laquelle des photos ont été prises, a expliqué le ministre.

Parmi les 102 personnes actuellement isolées, quatre font partie du personnel enseignant.

Un concept de rattrapage en cours d'élaboration

Le ministère de l'Education, les syndicats d'enseignants et les directions d'écoles travaillent actuellement à un concept de rattrapage. Tous les élèves n'ont pas bien supporté la scission des classes, a répondu le ministre de l'Education à une question de la députée LSAP Francine Closener.

Ces élèves, chez qui des retards sont encore observés, seront remis à niveau durant les dernières semaines de vacances, respectivement les premières semaines après la rentrée de septembre.