La vidéo d'une bagarre, qui a éclaté dans la cour de l'école d'Ettelbruck, suscite l'émoi depuis vendredi dernier.

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux durant tout le week-end: on y voit une bagarre éclater dans la cour de l'école fondamentale d'Ettelbruck. La scène s'est produite vendredi 26 juin. S'il est difficile d'authentifier ce genre de vidéo circulant abondamment sur les réseaux sociaux, et pas toujours fiables, la ville d'Ettelbruck a confirmé, par sa réaction d'aujourd'hui, qu'une rixe a bel et bien eu lieu sur la Place Marie-Thérèse, soit la cour de l'école.

"Le collège des bourgmestres et échevins de la Ville d’Ettelbruck ainsi que les membres du conseil communal se montrent choqués par (ces) actes agressifs qui ont nécessité une intervention concertée des forces de l’ordre" a réagi la ville, via un communiqué de presse.

Selon la ville, "il semble que des groupes d’individus se soient rendus sur le terrain" de la cour d'école pour une rencontre qui a dérapé et "qui a été largement commenté dans les médias sociaux." L'intervention de la police avait calmé les débats et permis "d'éviter toute nuisance à une personne non concernée par les faits" explique la ville.

LA COUR SOUS SURVEILLANCE

Depuis ce mardi, la cour de l'école et les alentours sont placés sous surveillance par l'intermédiaire d'une entreprise de sécurité. "Des caméras de surveillance seront installées sous peu aux endroits névralgiques de la cour de récréation" indique le communiqué.

"Toutes les démarches qui s’imposent vont être entamées pour pallier l’évolution progressive du vandalisme et de la délinquance sur le territoire de la ville afin de garantir la sécurité des citoyens" fait savoir la ville, qui précise qu' "une réponse concertée avec les forces de l’ordre est de rigueur. Les faits récents ont été discutés et analysés de suite avec la direction régionale de la Police et seront analysés à fonds par le Parquet général."

Ce mercredi 1er juillet, une réunion se tiendra en présence de la direction régionale de la police, des membres du comité de l’école fondamentale d’Ettelbruck et du conseil communal. Le collège échevinal a adressé une demande d’entrevue au Ministre de la Sécurité intérieure en vue d’obtenir le soutien du gouvernement.