Depuis la reprise des cours dans l'enseignement secondaire, neuf lycéens et deux enseignants ont été infectés au Luxembourg.

Le ministre de l'Education a confirmé lundi que onze personnes dont neuf élèves et deux enseignants avaient contracté le coronavirus depuis la reprise des cours dans l'enseignement secondaire.

Les cas les plus récents se sont manifestés dans un lycée de la capitale d'après M. Meisch qui a précisé dans une réponse parlementaire qu'il s'agissait de trois élèves qui étaient dans la même classe.

C'est le deuxième cas impliquant plus d'un élève dans une seule classe depuis la reprise des cours assure le ministre qui considère que l'on ne peut pas encore parler d'un "cluster" ou d'un foyer d'infection.

Claude Meisch explique que dans le cas d'une infection la Direction de la Santé avertit immédiatement la Direction générale de l'enseignement secondaire ainsi que la direction de l'établissement concerné. "Il appartient à cette dernière d'en informer les membres de la communauté scolaire, à savoir les
élèves, l'équipe des enseignants ainsi que les parents d'élèves" ajoute-t-il.

L'élève ou l'enseignant concerné est ensuite isolé puis un traçage des contacts entre celui-ci et des tiers est effectué par la Direction de la Santé.

Les personnes ayant été en contact étroit avec la personne infectée sont placées en quarantaine l'espace d'une semaine et sont testées au cinquième jour de leur isolement.

Si le résultat se révèle négatif, la personne en question peut reprendre les cours au bout du septième jour de quarantaine.  Dans le cas contraire, elles sont soumises aux mêmes restrictions que tous les malades depuis le début de la crise.

Rappelons que le ministre de l'Education assurait encore ce week-end que les infections n'avaient généralement pas lieu dans les établissements scolaires. Une déclaration quelque peu tempérée par sa réponse parlementaire au CSV publiée lundi.