Selon Paulette Lenert, les gens contractent le virus lors de barbecues ou pendant des soirées.

Le nombre d'infections a augmenté ces derniers jours. Mais il faudra encore un peu patienter avant d'avoir une idée plus claire de la situation, car une fête de famille organisée il y a quelques semaines ayant entraîné de nombreuses infections qui pourraient fausser la réalité, détaille la ministre. Certains éléments laissent penser qu'il pourrait s'agir d'une vague, car certains cas, qui ne sont pas liés à cet événement, ont fait leur apparition ce week-end.

La ministre de la Santé reste prudente, mais ces nouvelles infections sont inquiétantes, même si les autorités sanitaires préfèrent attendre mercredi pour avoir plus de clarté sur la situation.

Les nouvelles infections ont augmenté lorsque les citoyens ont dû faire preuve de responsabilité. Des recommandations ont remplacé les restrictions.

La situation était plus facile à gérer pour la population lorsque ces événements étaient interdits, même si c'était plus difficile à vivre pour eux, selon Paulette Lenert qui demande le respect des recommandations sanitaires. Elle demande aussi à chacun de se rappeler les personnes avec qui chacun a été en contact, pour faciliter le traçage le cas échéant.

Les tests à grande échelle sont en train d'être réalisés, 560.000 invitations ont déjà été envoyées. 100.000 personnes ont été testées, soit environ 20% de la population. Les personnes positives sont suivies, ce qui représente beaucoup de travail au vu du nombre grandissant de nouvelles infections.

Le Luxembourg est en train de se préparer à produire une application de traçage, mais ce procédé ne remplacera pas le traçage manuel et les appels des personnes potentiellement exposées.

RETOUR A L’ÉCOLE

Les élèves des classes A et B sont tous de retour à l'école ce lundi. Pour la ministre de la Santé, les établissements scolaires représentent un foyer facilement contrôlable. Un cadre organisé en matière de santé qui ne représente pas un grand nombre d'infections.

En outre, les jeunes ne sont pas autant exposés au virus que les personnes âgées et la sensibilisation aux infections est une chose élémentaire qui doit être enseignée en classe. Il faut également apprendre aux jeunes à se responsabiliser.

Les tests dans les écoles continuent, de nouveaux échantillons vont être définis afin de renforcer les tests des groupes d'élèves. La ministre a également prévenu qu'il était possible à l'avenir que certaines classes soient placées à l'isolement de manière préventive.