Le Laboratoire national de santé procède avec la direction de la Santé à un contrôle régulier de la grippe dans le pays.

Aucun test positif n'a été enregistré des 1.027 échantillons récoltés entre octobre 2019 et février 2020 auprès des généralistes et analysés durant les dernières semaines de cette période au Sars-CoV-2 par le labo. Il n'existe donc aucune preuve que le virus était déjà en circulation au Luxembourg avant le premier cas officiel annoncé le 29 février.

Les résultats du Laboratoire national de santé démontrent une faible circulation du nouveau coronavirus entre octobre et février. Quelques cas isolés ne peuvent cependant être exclus.

Le LNS effectue des analyses permanentes des caractéristiques du virus. Ils ont notamment découvert qu'une variante du Covid-19, plus facilement transmissible, est actuellement en circulation au Luxembourg. 99 pourcents des virus analysés sont d'ailleurs une variante de la souche européenne.

Les capacités de dépistage ont encore été renforcées ces dernières semaines. Les différentes structures se sont notamment dotées de nouveaux appareils capables de réaliser les tests automatiquement. Jusqu'à 3.000 tests PCR peuvent être réalisés afin de démontrer une infection. Le Laboratoire national de santé est également en train d'agrandir ses capacités afin de proposer des tests sanguins qui pourront analyser la production d'anticorps chez les personnes testées.