L'état de crise prend fin ce mercredi à minuit au Luxembourg, un peu plus de trois mois après sa déclaration.

Il s'est écoulé 98 jours depuis la déclaration de l'état de crise, le 18 mars dernier. Promulgué pour cause de "de menaces réelles pour les intérêts vitaux de tout ou partie de la population", l'état de crise a permis au gouvernement de rapidement mettre en place le confinement et de limiter les déplacements et les activités économiques.

Trois mois plus tard, deux textes de loi ont été votés par la majorité gouvernementale et maintiennent certaines mesures sanitaires - comme l'obligation de porter un masque dans les transports ou les limitations d'accueil dans les bars et restaurants - ainsi que les sanctions prévues en cas d'infraction.

Signe que l'urgence de la crise est passé, les deux lois votées lundi l'ont été avec les voix de la majorité, tandis que l'opposition marquait son désaccord en s'abstenant ou en votant contre.

"Je suis fier de constater que la Chambre a travaillé étroitement avec le gouvernement et le Conseil d’État, de manière solidaire et exemplaire, tout en restant critique. La Chambre a pleinement rempli ses missions législatives et de contrôle" a déclaré le président de la Chambre des députés Fernand Etgen.

Sur son site, la Chambre rappelle que les députés ont voté "une soixantaine de projets de loi" ces trois derniers mois et réalisé de nombreuses séances publiques et réunions en commission parlementaire.