La météo risque de se gâter dès aujourd'hui. Et avec elle, le risque de dérapage sur la route, à cause de ce phénomène bien réel qu'on appelle le "verglas d'été".

Depuis des semaines, on profite d'un ciel sans nuages et de températures estivales. C'est agréable certes, mais plus le (beau) temps passe, et plus le risque d'aggraver le "verglas d'été" augmente.

Comme son homonyme hivernal, le verglas d'été frappe souvent sans prévenir et sans laisser beaucoup de chance au conducteur, explique la Gendarmerie de la Meuse dans une vidéo:

Elle rappelle en effet qu'il est dû à une accumulation d'huiles, de carburants et de gommes de pneumatiques sur la chaussée, et ce, durant une période de temps sec et chaud.

Résultat, lorsque tombe la première averse, cette dernière rend la route particulièrement glissante.

Les conséquences vont d'une simple augmentation de la distance de freinage à un véritable dérapage. "Il arrive également que les projections de matières grasses au niveau des pare-brises et des casques de moto limitent la visibilité" préviennent les gendarmes.

Bref, à la moindre impression de glissade, limitez votre vitesse et surtout "gardez une bonne distance avec le véhicule qui vous précède" rappellent les gendarmes.