Les centres de soins avancés d'Ettelbruck et de Grevenmacher ont fermé leurs portes ce vendredi 29 mai.

Dans le cadre de l'assouplissement des mesures et du déconfinement, les autorités ont décidé de réduire le nombre de ces structures construites afin de répondre à l'urgence sanitaire à laquelle le pays a fait face depuis plusieurs mois. 
C'est le 23 mars dernier que les différents centres de soins avancés (CSA) ont ouvert leurs portes dans le pays. Depuis, environ 9.000 consultations ont été comptabilisées dans les quatre centres. Un bilan plutôt positif, selon le responsable de ces CSA Sébastien Francais qui souligne qu'il a fallu agir vite et monter ces structures en un temps record.

Environ 660 personnes faisaient partie des deux centres qui ont fermé ce vendredi, dont 200 bénévoles, 325 personnes issues du secteur de la santé, 90 docteurs et 47 externes.

Ces personnes se sont portées volontaires ou se sont manifestées via la plateforme GovJobs. On retiendra une énorme solidarité afin de prêter main forte pendant cette crise sanitaire.

Les chiffres sont scrutés en permanence par les responsables de la santé au Luxembourg et le pays sera prêt en cas de deuxième vague. Un CSA pourrait être très rapidement remonté en cas de besoin.

Sébastien Francais est heureux de voir la fermeture de certains centres, ce qui veut dire que la pandémie est sous contrôle.

Dorénavant, les patients présentant des symptômes COVID-19 pourront se présenter aux centres de soins avancés à la LuxExpo et à la Rockhal à Esch-sur-Alzette, ouverts tous les jours entre 10 heures et 18 heures, ou bien contacter leur médecin via téléconsultation.

En cas d'urgence, ils peuvent se rendre aux services d'urgences des hôpitaux.