Depuis le 16 mars, davantage de déchets et d'encombrants sont abandonnés en pleine nature, selon le Docteur Laurent Schley de l'Administration de la nature.

A l'origine de ce problème: la fermeture des centres de recyclage pendant le confinement. Il est pourtant strictement interdit de se débarrasser de déchets dans la nature, comme le précise l'article 12 de la loi sur la protection de la nature.

En cette période de confinement, les gardes forestiers des 65 territoires de chasse que compte le Luxembourg, ont plus de temps pour poursuivre les auteurs de décharges sauvages. Si vous tombez sur une telle décharge illégale au cours d'une promenade, il faut immédiatement la signaler au garde forestier, à la mairie ou à la police. De temps en temps, l'Administration de la nature publie des images de décharges sauvages sur sa page Facebook  et demande la collaboration de la population afin de retrouver les responsables.

Il y a ceux qui polluent la nature avec leurs déchets et il y en a d'autres qui s'engagent chaque année pour la nettoyer. Depuis 50 ans, l'ASBL "Natur an Ëmwelt" appellent les communes et les associations du pays à organiser des actions de nettoyage de la nature, surtout en mars et en avril. A cette époque de l'année, les participants ne risquent pas de déranger les animaux en hibernation et tout n'est pas encore devenu broussailleux. Mais cette année, une trentaine des 50 opérations de nettoyage prévues, ont été annulées pour cause de crise sanitaire. Pour compenser, chacun pourrait collecter les déchets trouvés lors de ses promenades, en solitaire ou en famille, à condition de respecter les règles prescrites et d'être équipé de gants évidemment.

Le reportage en langue luxembourgeoise ci-dessous: