Face au défi que constitue le Covid-19, Research Luxembourg, une initiative commune des principaux acteurs de la recherche publique luxembourgeoise, mobilise son savoir et ses capacités humaines et matérielles.

Mise à disposition de matériel et de spécialistes, soutien du personnel hospitalier, études scientifiques…Une véritable "task force" a été créée afin d’offrir au système de santé toute l’expertise réunie dont dispose le secteur de la recherche publique luxembourgeoise (LIH, LISER, LIST, LNS, Université, FNR, sous la coordination du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).

Ce groupe de travail aura pour mission de coordonner le soutien de la communauté nationale de recherche aux acteurs de soins de santé et au gouvernement afin d'endiguer la pandémie actuelle de Covid-19.

Aider à identifier et à centraliser les activités prioritaires, en s'appuyant sur l'expertise intersectorielle en biologie moléculaire, en épidémiologie, en essais cliniques et en recherche biomédicale;

Être le point de contact entre l'écosystème national de la recherche, la communauté clinique et les autorités.

Et cela à travers trois grands axes:

Une étude de prévalence, permettant d’évaluer l'ampleur de la propagation du virus et le nombre de personnes asymptomatiques.

Une étude de stratification, dans laquelle les chercheurs tentent d’identifier les facteurs de risque qui contribuent à la progression négative de la maladie.

Et des études statistiques sur l’évolution, l’impact et la propagation de la pandémie de Covid-19 permettant de faire des simulations et projections à court et moyen termes afin de faciliter la prise de décision sur les restrictions à mettre en place ou à lever.

Des actions très concrètes ont déjà été mises en place. Ainsi, les institutions de recherche ont mis à disposition du secteur de santé des équipements et le personnel spécialisé dans sa manipulation.

Il faut souligner la grande mobilisation des médecins en voie de formation en médecine générale. Une grande partie de ces futurs médecins généralistes se sont portés volontaires pour renforcer les équipes soignantes dans les quatre établissements hospitaliers luxembourgeois.

Des infirmiers travaillant dans le domaine de recherche et des étudiants en médecine sont également formés afin de soutenir le personnel hospitalier.

Grâce à la pression internationale exercée par les gouvernements et les agences de financement de la recherche, la quasi-totalité des données et publications scientifiques sur le Covid-19 sont en accès libre, sous forme numérique. Ces données constituent une source très précieuse, se prêtant facilement à la fouille massive par des techniques de l’intelligence artificielle. Il s’agit d’un domaine où le Luxembourg possède de fortes compétences.

Afin d’accélérer ces efforts et catalyser les nouvelles idées et nouvelles collaborations entre les chercheurs, un financement supplémentaire sera assuré par le Fonds national de la recherche. Vu l’urgence de la situation, une prise de décision rapide sera assurée.