Ouverts entre lundi et mercredi, les trois centres de soins avancés accueillent un grand nombre de patient.

Luxembourg (Luxexpo) lundi, Esch (Rockhal) mardi et Ettelbruck (Däichhal), mercredi, trois centres de soins avancés ont été mis en place en attendant un quatrième à Grevenmacher qui ouvrira demain vendredi.

Le dispositif qui permet d'accueillir des patients hors des centres hospitaliers a vu passé "279 personnes jusqu'à mercredi soir et 75 depuis ce matin 8h", a précisé Pierre Hertz, coordinateur des centres de soins avancés.

75 volontaires - médecins, infirmiers, logisticiens et autres personnels - y travaillent pour l'instant.

Les patients peuvent venir avec une prescription de leur médecin ou si on présente des symptômes.

Dès l'entrée, un tri est effectué pour deux filières de consultations strictement séparées – la première est aménagée pour accueillir des patients présentant des signes d’infection du virus Covid-19, la deuxième permet d’accueillir des patients qui se présentent au centre sans signe d’infection du virus Covid-19. "Mais tout le monde est protégé de la même façon", insiste Pierre Hertz.

Le parcours est ensuite le même: une infirmière prend les constantes (température, tension...) puis un médecin voit le patient et réalise un examen clinique.

Suivront ordonnance, arrêt de travail, prescription de test en fonction du diagnostic. Les tests sont effectués directement sur place.

À la sortie, le patient est renvoyé à la maison ou vers un hôpital si son état de santé l'exige.

La consultation dans un CSA n'est pas payante: le patient devra se munir de sa carte CNS et d’une pièce d'identité.