Il manque actuellement à l'armée luxembourgeoise 80 soldats sur 450. De nouvelles voies de recrutement sont nécessaires.

Les tests psychologiques auront désormais la priorité lors du recrutement. Un poids moindre sera accordé aux compétences scolaires.

Deux mesures devraient contribuer à ce que davantage de jeunes s'engagent à l'armée. Tout d'abord, et c'est nouveau, ils pourront s'inscrire pour les sélections quand ils le voudront. Auparavant, il y avait trois périodes fixes par an, explique David Lesch, président de l'Association professionnelle des officiers luxembourgeois. La deuxième mesure est la suppression du test écrit. "Le test en soi n'a pas disparu, il a été remplacé par un test de capacités cognitives et psychologiques", précise David Lesch.