La commune de Contern ne comprend pas la décision du parquet, la bourgmestre Marion Zovilé-Braquet se dit choquée.

La plainte concerne des faits qui remontent au mois d'octobre 2019. Elle avait été déposée contre le coordinateur général du CIGR Syrdall pour harcèlement sexuel. Cette dernière a finalement été classée sans suite par le parquet, une catastrophe selon la bourgmestre.

Des images, des photos, des messages avaient été fournis pour soutenir les accusations, une décision de classer la plainte que les autorités communales ne comprennent pas. Un retour au CIGR Syrdall est d'ailleurs hors de question, même après les conclusions du parquet.

Une autre plainte pour dysfonctionnements financiers et personnels est encore en cours d'analyse par le parquet.

En mai dernier, une dénonciation de la commune de Contern avait également été classée sans suite par la justice. Il s'agissait déjà des faits relatés dans la plainte d'octobre.

Le président du comité de gestion du CIGR Syrdall Mike Haagen a souligné que les membres de l'association avaient l'impression qu'il s'agissait d'une tempête dans un verre d'eau et que cette tempête avait terni l'image du CIGR Syrdall. La bourgmestre de Contern et le premier échevin auraient dépassé leur objectif, selon Mike Haagen dans une première réaction suite à la décision du parquet.