La hotline réservée aux jeunes en détresse a enregistré 3.039 faits d'abus sexuels sur mineurs.

C'est la réponse de la ministre de la Justice Sam Tanson, du ministre de la Sécurité intérieure François Bausch et du ministre de l'Education Claude Meisch à une question parlementaire de la députée Nancy Kemp-Ardendt (CSV).

2.521 signalements étaient illégaux et 2.327 d'entre eux ont été envoyés à la police.

En 2019, 25 personnes ont été jugées pour des faits similaires alors qu'aucun traitement n'existe pour les auteurs de ces agressions sexuelles au Luxembourg.

Tous les détails sur les activités du "Kanner-Jugendtelefon" (téléphone pour enfants et ados) sont à retrouver sur le site de la structure venant en aide aux plus jeunes.