Les marques ont vendu moins de voitures électriques au Festival que l'an dernier, mais comme l'offre a augmenté, on serait sur les mêmes chiffres.

Les statistiques définitives de l’Autosfestival ne sont pas encore sorties, mais la Fédération des garagistes luxembourgeois effectue actuellement une enquête auprès de ses membres. Les résultats seront publiés fin février. Une tendance se dégage déjà. Les distributeurs auraient le sentiment d'avoir vendu un peu moins de véhicules électriques cette année, selon le président de la Fedamo, Philippe Mersch.

''Mais il y a plus de marques qui proposent des véhicules électriques. Au cumul, on serait probablement au même niveau que l'an dernier, éventuellement au-dessus. Mais je pense que s'il faut atteindre les objectifs de 49% de voitures électriques dans le parc automobile en 2030, nous devons vendre chaque année plus de 100% en plus, cela me semble être plutôt optimiste.''

Il ne faut pas tout précipiter, tout imposer par tous les moyens, a dit le président de la Fedamo. Les accises sur le carburant et la taxe CO2 arrivent trop vite. Tout le monde veut que l'environnement soit plus propre et les voitures plus efficaces, mais il faudrait aussi laisser une chance au client de s'adapter.