Dépression sévère ou légère: ils sont des milliers à être affectés d'après les chiffres révélés mardi par le ministère de la Santé.

Depuis sa mise en ligne au mois d'octobre 2016, le site prévention-dépression.lu a été consulté par près de 56.000 utilisateurs.

Parmi eux, 12.015 personnes ont décidé de participer au test de dépistage PHQ-9 censé déterminer si l'on souffre ou non d'une dépression.

Et d'après les chiffres révélés mardi par le ministère de la Santé, près d'une personne sur deux ayant pris le temps de faire ce test souffrait d'une dépression sévère (47,9%). On parle ici de 5.758 personnes sévèrement affectées.

3.087 personnes supplémentaires ont appris être touchées par une dépression modérément sévère (25,7%) via le test PQ-9 ainsi  que 2.219 autres qui souffriraient d'une dépression légère (18,5%).

Au final, plus de 92% des personnes ayant décidé de se laisser dépister ont appris que la dépression les guettaient. Un constat qui parle de lui-même.

PLUS DE CONNEXIONS AU LUXEMBOURG

Contrairement au site de prévention au suicide, le site prévention-dépression est plus consulté par des adresses IP enregistrées au Luxembourg (46,33%) qu'en France (20,82%).

Loin derrière, on retrouve les adresses IP belges (4,26%), les adresses allemandes(4,09%) et, étonnement, les adresses canadiennes (4,06%).