Le Grand-Duché figure parmi les pays les plus attractifs pour les travailleurs. Il fait même partie des dix meilleurs au monde.

En matière d'attractivité, le Luxembourg est un champion. Un vrai de vrai. Il figure même dans le top 10 du classement des pays les plus attractifs pour les travailleurs, le "Global Talent Competitiveness Index".

Au palmarès 2020, établi par Google, le groupe Adecco et la Business School for the World, le Luxembourg se classe 8e, derrière la Suisse, les États-Unis, Singapour, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la Finlande.

Ce classement général renferment six catégories, dont certaines où le Luxembourg excelle. Ainsi, il est classé 2e du volet "Attirer les talents", 4e pour les "Conserver" et encore 9e pour son environnement de travail. Il est également 19e dans le domaine de l'éducation. Et encore dans le top 20 pour la formation professionnelle et les compétences. Une performance due à sa capacité à "attirer les activités et talents étrangers" et son "système de pension et de sécurité sociale de classe mondiale", se félicite le ministère de l'Économie.

Les champions du classement 2020 comptent "de nombreuses petites économies à haut revenus" relèvent les concepteurs du guide. "Ces pays ont développé un environnement et une politique socio-économique relativement ouverts, où l'amélioration des talents et le management ont une place centrale."

S'il conserve une place de choix, le Luxembourg est moins fort que par le passé: il quitte le top 3 où il avait fièrement trôné sur la période 2015-2017 et navigue autour de la 10e place depuis 2018. Et malgré son importance capitale dans l'économie du pays, Luxembourg-ville n'apparaît que 49e du classement des villes. Il lui faudra entretenir son super-pouvoir s'il veut rester compétitif dans le monde économique de demain.